CHRONIQUEMUSIQUE URBAINEMUSIQUES

[A LIRE ] POURQUOI L’ANNÉE 2019 N’EST ELLE PAS RICHE EN TUBES ?

Partages avec tes amis
  • 121
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    121
    Shares

L’année 2019 tend vers la fin et toujours pas un tube qui fait danser toute l’Afrique comme aux années prescientes.

Depuis quelques années, nous nous sommes accoutumés du fait que des titres arrivent parfois de nul part pour faire l’unanimité dans des villes Africaines . Des titres qui viennent soudainement illuminer nos soirées, nos week end, nos anniversaires, et quelques fois nous consolent quand ils cadrent avec nos tristes ou autres émotions.

Pour le cas qui nous intéresse, nous parlons de musique urbaine en Afrique francophone. La chaîne de télévision Trace Urban joue largement un rôle important pour la vulgarisation de la musique Africaine. Ainsi, depuis 2013, l’Afrique francophone a fait son entrée dans l’industrie musicale contemporaine en partie grâce à Trace TV . D’année en année, le nombre de nouvelles célébrités a grimpé de manière exponentielle. Les petits artistes de chambre deviennent des icônes. Nous parlons ici des hits qui font des millions de vues sur YouTube en un cran de temps. Il ne s’agit donc pas d’Ariel Sheney ou d’Arafat qui font dans le coupé décalé, encore moins de Ravanny qui n’est pas francophone.

L’année 2013  est marquée musicalement par l’arrivée de Stanley Enow, seul artiste Camerounais détendeur d’un MTV Music Awards. L’année suivante booste le Hip hop francophone et d’autres visages comme les Kiff No Beat et Jovi, J-Rio apparaissent.  Puis, nous avons eu l’ère de Francko, Maalhox, Magasco… en 2015. Toujours de nouveaux hits qui rentrent en playlist, Sidiki Diabate, Fanicko, BGMFK, Locko, Mr Léo et bien d’autres marquent l’année 2016. Dès ces moments là, l’Afrique francophone envahit la musique urbaine. En 2017, Suspect 95, Mink’S, Daphné, Mc One, Blanche Baily, Vano Baby, Tenor, Ng Bling, Nabila, Shan’l, Creol… Calée de Daphné totalise plus de 23 Millions de vues alors que Jusqu’à la gare dépasse les 19 Millions de vues. Teré Teré de Toofan plus de 40 Millions de vues et coller la petite de Francko dépasse les 51 Millions de visionnage.

Ces noms qui désormais sont considérés comme grands sont bien connus grâce à leurs différents hits d’année en année. L’année 2018 a également été riche en musique par ces mêmes visages. La Gabonaise Shan’l a posé son empreinte avec Tchizambengue plus de 14 Millions de vues. Après tout ce beau petits résumé, une question reste suspendue. Pourquoi 2019 est musicalement inerte ?

L’année 2019 est musicalement en interrogation. Pourtant certains des grands noms cités plus haut ont sorti de nouveaux singles qui apparemment ne prennent pas d’envole. C’est pourtant la période vacancière. Serait-ce un problème de communication ? D’originalité ? Ou devrions nous simplement admettre que cela arrive aussi chez les autres. Il va donc peut être falloir se contenter des anciens tubes, à défaut d’écouter d’autres styles ou des chansons d’ailleurs. Qu’ à cela ne tienne, nous avons encore 5 mois pour qu’un artiste nous surprenne avant 2020. Car, les récompenses musicales de l’année 2020 se prépare maintenant (en 2019). Quelques artistes ont pu inscrire quelques titre comme C’est pas les gbé gbé gbé de shan’l, Let go de LockoOu lé de Toofan et Anita de Salatiel.

Restez branchés sur Centrale Magazine via notre Facebook pour suivre toutes l’actualité de vos célébrités Africaines. Suivez-nous également sur notre Instagram !


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Restez branchés sur Centrale Magazine via notre Facebook pour suivre toutes l’actualité de la musique africaine et de la mode. Suivez-nous également sur notre Instagram

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page