DÉCOUVERTEINTERVIEWTCHAD

BINTOU GARANDI : MON PLUS GRAND RÊVE C’EST D’ÊTRE ACTRICE HOLLYWOODIENNE

Partages avec tes amis
  • 587
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    587
    Shares

Le continent africain est un réservoir qui dispose d’énorme potentialités. La mode elle, marque un grand pas dans ce lot et s’exporte au vu de tous grâce à la mise en valeur des pagnes, mannequins et créateur africains.

Sur les empruntes des grandes figures telles que Alek Wek, Naomi Campbell ou encore Liya Kebede qui ont révolutionné le milieu de la mode noire dans les années 1980, plusieurs jeunes africains se sont lancés dans le métier du mannequinat.

Aujourd’hui nous vous restituons l’entretien avec Bintou Garandi, jeune mannequin tchadienne qui a fait ses preuves avec de multiples défilés malgré ses début dans la sphère.

Centrale Magazine : Bonjour Bintou, présente toi à tous ces jeunes qui ne te connaissent pas encore !

Bintou Garandi : Je m’appelle Bintou Garandi, j’ai 25 ans, je suis top model tchadienne basée a Paris en ce moment. J’ai signé avec plusieurs agences notamment à Cape Town, Madrid et Londres mais il y’a des possibilités de signature avec d’autres agences de mannequinat aux Etats-Unis et autre. Je suis étudiante en Bachelor en Mathématique.

Centrale Magazine : Comment s’est fait ton premier pas dans le mannequinat? Raconte nous ce parcours.

Bintou Garandi : Mon premier défilé était Saamha 2016, ensuite j’ai participé à Kelou fashion international organisé par le feu Jrabel, l’un des grands couturiers au Tchad à qui je rends hommage.
Ma carrière internationale a débuté en Guinée Équatorial lors de la ”Africa fashion and cultural week” à Malabo. C’était une première belle expérience, puis s’est enchaîné avec mon passage à Amsterdam pour ”International Fashion Week Amsterdam”, ”Africa fashion week Amsterdam” , des shootings à Paris et New York pour la Fashion Week cet fut mes premiers pas vers les expériences à l’international.

Centrale Magazine :Quel est ton plus grand défilé depuis le début de ta carrière?

Bintou Garandi : Mon plus grand défilé est New York Fashion week l’un des quatre grand défilé de mode au monde.

Centrale Magazine : Considérerai-tu que le Tchad est en retard par rapport aux autres pays dans ce métier? Pourquoi?

Bintou Garandi : Evidemment le Tchad est vraiment en retard il n’y a pas d’opportunités et je crois qu’il reste encore du chemin à faire pour arriver au niveau des autres. Il faut Juste un peu plus de conviction et de challenge du coté des promoteurs.

Centrale Magazine : Comment trouves-tu la confiance que tu as lors de tes défilés?

Bintou Garandi : La confiance est nécessaire quand on est mannequin, pour moi c’était comme du vélo, la première fois était difficile mais le reste je m’y suis habitué et aujourd’hui c’est de l’eau à boire.

Centrale Magazine : Penses-tu que c’est possible de vivre de ce métier au Tchad?

Bintou Garandi : C’est difficile de l’avouer mais pour l’instant on ne peut pas vivre du mannequinat au Tchad car les défilés et shooting sont presque gratuits pas d’activité toute l’année… C’est un vrai métier ailleurs mais au Tchad pas encore. Il faut du temps.

Centrale Magazine : Quel est ton plus rêve?

Bintou Garandi : Mon plus grand rêve est d’être actrice Hollywoodienne, entrepreneur, ambassadrice des grandes marques et aussi obtenir un doctorat en sciences&Technologiques

Centrale Magazine : Est-ce qu’il arrive de fois qu’on vous fasse du chantage?

Bintou Garandi : Dans tous les métiers on rencontre ce genre de problème mais personnellement j’ai pas encore eu à vivre ça, cependant j’ai du refuser des propositions indécentes. Il faut toujours savoir ce qu’on veut dans la vie, réussir c’est bien mais pas à n’importe quel prix. La dignité vaut plus que tout au monde.

Centrale Magazine : Quel conseil donnera-tu aux jeunes qui aspirent au métier de mannequin?

Bintou Garandi : Je dirai à tous les jeunes qui veulent se lancer dans la mode et autres de ne jamais abandonner ses rêves quoi qu’il arrive, d’avoir le courage et la persévérance. Il est dit ”Vouloir c’est pouvoir”. ils doivent bosser car le travail fini toujours par payer et  rien n’est facile. Il faut juste rêver très grand.

Instagram Bintou Garandi

https://www.instagram.com/bingarandi/?family_bridges_funnel_id=OcxH4xSoXIXIK4a0&family_bridges_source_surface=fb_profile


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page